Bienvenue !

d’après Man Ray, 1933.

Bonjour !

Vous trouverez sur ce site beaucoup de documents dont certains sont déjà dans vos cahiers (textes, fiches méthode, liens vers des vidéos…) et qui vous permettront, pendant cette crise sanitaire, de prolonger le travail fait en classe. Consultez le cahier de textes de 4ème et de 3ème sur Pronote, retrouvez des extraits de vos manuels de français (lelivrescolaire.fr), trouvez dans le sommaire ou dans le lexique ce que vous cherchez. Pour paraphraser La Fontaine : creusez, fouillez, ne laissez nulle page où vos yeux ne passent et repassent !

Une petite question au passage : pourquoi, à votre avis, avoir choisi cette image pour la page d’accueil ? La réponse est cachée quelque part dans ce site… La trouverez-vous ?

***

Le laboureur et ses enfants

Travaillez, prenez de la peine :
C’est le fonds qui manque le moins.
Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’héritage
Que nous ont laissé nos parents.
Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l’endroit ; mais un peu de courage
Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.
Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’Oût.
Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse.
Le père mort, les fils vous retournent le champ
Deçà, delà, partout ; si bien qu’au bout de l’an
Il en rapporta davantage.
D’argent, point de caché. Mais le père fut sage
De leur montrer avant sa mort
Que le travail est un trésor.

Jean de La Fontaine, 1668.

Chacun a ce qu’il veut

Chacun a ce qu’il veut. La jeunesse se trompe là-dessus parce qu’elle ne sait bien que désirer et attendre la manne. Or Il ne tombe point de manne. Les choses désirées sont comme la montagne, qui attend, que l’on ne peut manquer. Mais aussi il faut grimper.

J’ai connu un bon nombre de ces paresseux qui disent : « On me viendra chercher ; je ne remuerai pas un doigt. » C’est qu’ils veulent dans le fond qu’on les laisse tranquilles, et on les laisse.

Tous ceux qui veulent s’enrichir y arrivent. Cela scandalise tous ceux qui ont rêvé d’avoir de l’argent, et qui n’en ont point. Ils ont regardé la montagne ; mais elle les attendait. Il faut faire ses preuves dans la difficulté, comme les anciens chevaliers.

Alain (Emile Chartier), Propos sur le bonheur, 1924.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer